Rhodesian Ridgeback


Le Rhodesian Ridgeback est une race de chien originellement développée en Rhodésie du Sud, actuel Zimbabwe, mais désormais c'est l'Afrique du Sud qui détient le standard de race et poursuit activement son développement en Afrique australe. Il est le fruit d'un croisement entre les chiens des pionniers européens et les chiens de chasse à crête dorsale semi-domestiques des hottentots. Le ridgeback est robuste, musclé, très rapide et très endurant. Il est symétrique dans sa silhouette et se caractérise par une crête dorsale (d'où le terme "Ridgeback" qui signifie littéralement en anglais « crête dorsale », de ridge = « crête » et back = « dos », « dorsal »). Il fut capable de chasser les fauves comme le lion mais sans pour autant rechercher le contact. Son grand flair en fait un pisteur efficace, il excelle aussi à la recherche du gibier blessé.

Histoire
De multiples croisements entre chiens de races européennes et des chiens locaux ridgés ont etabli les fondations de la race "Rhodesian Ridgeback". Provenant éventuellement d'Asie mais plus vraisemblablement autochtones d'Afrique, ces chiens ridgés ont donné au Rhodesian Ridgeback une crête dorsale caractéristique. Ces chiens de type primitif étaient commensaux des peuples San/KhoiKhoi (surnommés Hottentots par les premiers colons hollandais) qui vivaient et se déplaçaient en ces terres australes africaines. Un missionnaire, le Révérend Helm, emmena du Cap deux de ses chiens, issus de croisement entre chiens européens et chiens indigènes ridgés, en Rhodésie où ils furent à l'origine de cette nouvelle race canine, le Rhodesian Ridgeback.
Il a été souvent rapporté que cette souche fut très efficace pour la chasse au lion, au gros gibier et également protectrice des campements ; ainsi ce chien deviendra-t-il un mythique chasseur de fauves mais demeurera plus spécialement apprécié comme chien de compagnie et de garde comme le stipule le standard de race FCI et KUSA.

Standard

  • Espérance de vie : 11,5 ans
  • Taille du mâle : de 63 à 69 cm
  • Taille de la femelle : de 61 à 66 cm
  • Dimensions idéales :
    • pour une taille de 66 cm au garrot, poids moyen du mâle : 36,50 kg ,
    • pour une taille de 63 cm au garrot, poids moyen de la femelle : 32 kg

Il y a tolérance de deux à trois kilos supérieurs, le chien devant rester harmonieux dans ses proportions.
Selon le "Handbook of the South-African Rhodesian Ridgeback Club", la tête idéale du Rhodesian Ridgeback doit être de bonne longueur, elle est bâtie sur trois dimensions sensiblement égales- prises du bout du nez au stop, du stop à l'os de l'occiput, et entre les oreilles; le crâne est plat et plutôt large. Le museau doit être long, profond et puissant avec des mâchoires fortes, il se terminera d'une façon relativement "carrée" et ne sera pas busqué, un léger masque noir est admis, mais ne devra pas s'étendre au-dessus des yeux ; le stop doit être bien défini, pas dans une ligne droite du nez à l'os de l'occiput ; Les yeux, placés relativement bien écartés, sont ronds, leur expression révèlera une vive intelligence ; la couleur de l'œil s'harmonise avec celle du nez ; L'œil est foncé avec le nez noir, ambre avec le nez couleur "foie". Les oreilles sont de longueur moyenne et pendantes, attachées haut, large à la base et s'effilant jusqu'à former un arrondi. Lorsque le chien n'est pas en éveil, la tête sera exempte de rides et les oreilles portées près de la tête.
Le cou est modérément long et assez fort; il fait place à un corps légèrement plus long que la hauteur au garrot( dimension comprise entre la pointe du poitrail et la pointe de la fesse, le ratio de 110 % est admis- source Nederland ridgeback club en son livre - De Rhodesian Ridgeback in Nederland) ; la poitrine sera modérément large mais profonde devant descendre jusqu'aux coudes. Les côtes sont modérément cintrées, dénotant l'aptitude à la course, jamais en cercle de barriques. Les membres longs et fortement charpentés, avec des pieds ronds et forts ; Les paturons seront légèrement inclinés, les jarrets bien coudés et descendus. La queue est longue. Le poil est court, fourni, fin et brillant.

La "Crête dorsale" ou "The Ridge"
Il possède une crête de poil le long de la colonne vertébrale : poussant en sens inverse du reste du poil de la robe du chien, appelée aussi "manteau". Cette "crête dorsale" commence derrière les épaules par une "boite" de diverses formes, égale au maximum à un tiers de la longueur de la crête. La crête va en s'amincissant jusqu'à un point situé à peu près au-niveau des hanches. cette "ridge" ne doit comporter que deux "couronnes" symétriques au niveau de la "boite" (le poil formant une spirale sur un diamètre de quelques millimètres donnant l'aspect de couronnes en vis-à-vis), un infime décalage sera admis.

La robe est froment clair à froment rouge; un peu de blanc est admis sur la poitrine et sur les pieds.
Si morphologiquement le Rhodesian Ridgeback se rapproche du chien courant, il est classé dans le sixième groupe de la FCI, avec le dalmatien, sans épreuve de travail à la chasse, son caractère exprime un réel " versatile farm Dog", un "vrai polyvalent chien de ferme"!

Caractère
Aimable, énergique, dévoué et vigilant. La définition comportementale d'une race est toujours délicate. Selon les pays, la variabilité des mentalités, des élevages, de l'individu lui-même, oblige à quelque prudence. Le chien est loyal.
Néanmoins, tout standard décrit le caractère souhaité de la race à laquelle il se rattache mais l'interprétation qui peut en être faite donne parfois de sensibles différences. Par exemple, « le Rhodesian Ridgeback est distant avec les étrangers », en France, a trop souvent justifié des tempéraments peureux envers l'être humain. L'esprit est que le Rhodesian Ridgeback n'est tout simplement pas amical avec n'importe qui.
La sélection joue un rôle primordial : tous les rhodesian ridgebacks ne présentent pas un caractère facile, plaisant, affectueux, réceptif.
Utilité
En Australie, certains éleveurs de moutons se munissent de rhodesian. Le Ridgeback est encore utilisé en chien de chasse dans plusieurs endroits dans le monde, mais il est essentiellement prisé comme chien de garde et de compagnie. Il est en premier lieu un chien de piste : il chasse au vent et à vue : en effet, les safaris aux exploits multiples, mythiques dans quelques cas, témoignent d'un passé "chasseur" important. Le rhodesian a servi à pister de voies de pumas, de lynx. De nombreuses photos, de nombreux récits, accréditent la virulence de certaines chasses (Janet Murray The Rhodesian Ridgeback 1924-1974 p95-100, chasse au porc sauvage avec trois rhodesian ridgebacks). Pour le gibier, mieux vaut un animal le moins dominant possible. En France, aucun carnet de travail pour des épreuves de chasse ont été obtenu par un rhodesian; un unique Brevet de recherche au sang (gibier blessé) est cependant à signaler;
'Néanmoins,nous trouvons nombre de Rhodesian Ridgebacks en "disciplines d'utilité"-pistage et obedience- ou en Agility.'
Quelques Rhodesian Ridgebacks, souvent des femelles, font office de retriever. Le Rhodesian Ridgeback, dans sa très grande majorité, n'a aucune propension au rapport d'objets ou de gibier. Il faut lui apprendre. Parfois, le rhodesian a une morphologie rappelant celle du labrador. Quand on sait qu'il y a eu des croisements illicites, jadis, avec des Labradors afin de définir un Rhodesian Ridgeback plus chasseur, alors point d'étonnement. Ces croisements, interdit par la charte d'élevage sud-africaine, ont été plus particulièrement opérés dans les années 1950 par quelques éleveurs en République sud-africaine et aussi au Kenya.
Le Rhodesian peut très bien être entraîné au travail de la garde et de défense. Toutefois, en France, le rhodesian ne peut participer aux épreuves où le mordant entre dans un travail sportif sélectif.
Le Rhodesian Ridgeback peut, et doit, tirer de ses qualités intrinsèques de gardien et de pisteur, une utilisation sportive, telles les épreuves d'utilité européennes, très éloignées du travail sur civils et des utilisations militaires et/ou policières pratiquées dans d'autres contrées.
Récemment, quelques Rhodesian Ridgebacks, en France, obtiennent avec brio le "brevet d'obéissance", dans les pays anglo-saxons, des certificats de "Good citizen dog", de "chien pisteur" et de "Therapy Dog" sont décernés.

Chiens célèbres
Mr Kelly, est un rhodesian célèbre, véritable "show-dog" en République Sud-Africaine, et formidablement entraîné au travail opérationnel de police. Et les performances d'un autre chien Rhodesian des forces de police britanniques. La police canadienne a utilisé des Ridgebacks pour la recherche de personnes égarées, en foret, en période estivale(article revue chiens 2000 1982).

 


Previous page: Léonberg
Page suivante : Samoyède



Cette page a été vue 3617 fois